Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Aller en bas

default Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Message par Evelyne le Lun 30 Juin - 10:21

Voici la sélection des sorties des "Livre de Poche" du mois de juillet.
N'hésitez pas à visiter le site Le Livre de Poche.

Alexandre et Alestria, de Shan Sa


Viens, Alestria ! Nous allons grimper les montagnes, prendre d’assaut les citadelles. Nous irons combattre les dragons, les singes, les éléphants conduits par des guerriers recouverts de perles, de diamants.
Sois ma reine, Alestria.
Je t’offre des paysages grandioses, des milliers de nuits étoilées, la chevauchée de cent mille hommes
sous le soleil, dans l’eau, dans les sables, à travers les forêts et les déserts.

La dégustation, de Yann Queffélec


Bernard croit encore à l'amour et à son pouvoir de transfiguration quand, à cinquante ans, il épouse Muriel, vingt ans. Il a un secret, mais elle aussi. Il est éditeur, propriétaire d'un beau domaine viticole au-dessus de Nice. Elle est oenologue, romantique, et déguster à l'aveugle lui délie la langue. Mais l'art du vin, la beauté des mots qu'il fait naître ne suffisent pas à repousser la mémoire, et quiconque espère abolir son passé par l'amour est condamné à le revivre. Bernard a des amis qui ne sont pas prêts à lui laisser oublier ce passé. Dans sa splendide villa qui a déjà servi de cadre à des réunions sanglantes de nazis, la danse nuptiale tourne au duel...

Le triangle secret, de Didier Convard


Novélisation de la bande dessinée Le triangle secret par son scénariste.
Didier Mosèle et Francis Marlane, chercheurs de la fondation Meyer, étudient des manuscrits de la mer Morte. Ils ont découvert l'existence d'un manuscrit, le Testament du fou, attestant des liens entre Jésus, les Esséniens et les franc-maçons et remettant en cause les fondements du christianisme.

Tu n'es pas seul(e) à être seul(e), de Stéphanie Janicot


La solitude est partout, dans la promiscuité d'une loge de concierge, dans le coeur d'une adolescente ingrate ou d'une jeune femme branchée, dans l'exaspération d'un couple marié depuis trop longtemps, dans les yeux d'un bébé qui attend sa mère... partout. Et l'on voudrait nous faire croire que ces instruments (téléphone portable, télévision, Internet...) destinés à nous relier au monde peuvent y changer quelque chose. Mais c'est tout le contraire. La preuve en 16 nouvelles légères et graves, 16 scènes prises sur le vif, dans un immeuble où chacun se croise sans vraiment se voir. Depuis la concierge, son mari ou la fille cadette, l'attachée de presse de cinéma, l'écrivain, la vieille dame, la bourgeoise guindée, sa fille mal attifée, la mère divorcée, son bébé de deux ans, l'adolescent solitaire ou la caissière du Monoprix du quartier...

Affaires de coeur, de Madeleine Chapsal


Trois jeunes gens déphasés par l’après-guerre entament un marivaudage qui va les emporter dans la valse dangereuse de sentiments hors du commun.
Ce roman, jusque-là demeuré inédit, date des années cinquante. Je ne serais plus capable d’écrire avec cette insolente frivolité : c’est qu’après les grands massacres tout n’était bon qu’à être gaspillé, jeté au vent, dispersé, dissipé –puisque nos parents l’avaient fait du monde– comme notre jeunesse, comme nous. Comme tu es belle, me dit-elle, on pourrait en mourir… Il passa près de moi et je retrouvai derrière son odeur, l’autre, plus affreuse, animale et parfumée, de l’amour.
L’amour n’étant qu’un lent moyen d’imprimer de la vitesse au temps afin qu’il nous tire vers une autre vie, vers aujourd’hui... Il ne m’en reste que ces quelques images, saisies dans l’éblouissement d’un geste, le fracas puissant de mots tendres, meurtriers et cruels.

Je ne suis pas Julia Roberts, de Laura Ruby


Lu Klein vient d’épouser Ward, récemment divorcé de Beatrix.
A priori, Ward et Beatrix doivent partager la garde de leurs trois garçons de façon traditionnelle : très peu pour lui et beaucoup pour elle! Mais, très vite, les choses se compliquent. Les enfants sont tous en crise – adolescence, haine de la belle-mère, traumatisme du divorce – et Beatrix craque : elle dépose le tout, enfants, cartables et valises, devant chez Ward.
Qui, lui, est en voyage d’affaires… Lu assume tant bien que mal.
Pas facile, d’autant que Beatrix a décidé de transformer sa vie en enfer: coups de fil hargneux, lettres de menaces, insinuations douteuses, tout est bon!
Exaspérée mais stoïque, Lu décrit avec humour et lucidité son nouveau rôle de «belle-mère».
Elle n’est pas Julia Roberts, l’héroïne jeune et naïve de Ma meilleure ennemie, et nous non plus!

Bad Business, de Gin


Je suis un commercial, un de ces types bourrés de charme qui vendrait son carnet à souche à une contractuelle acariâtre. Et la nana qui chaloupait devant moi avait indéniablement des atouts majeurs: un cul splendide et un très vif intérêt pour mon anatomie, qui d’ailleurs le lui rendait bien. Mais surtout une place au ministère de la Santé, qui lui offrait une vue imprenable sur les devis de mes concurrents. Ma stratégie était simple: sortir le grand jeu pour qu’elle me tuyaute sur l’appel d’offres en cours! Par contre, ce que je n’avais pas prévu, c’est que la fille allait, quelques minutes après s’être mise en petite tenue, mourir là, sous mes yeux…
Un San-Antonio new look, macho, généreux et libertin, une enquête aussi rocambolesque qu’haletante, du sexe, de l’humour, du suspense: un cocktail survitaminé digne des meilleures séries policières d’aujourd’hui !

Sous le soleil de minuit, de Leif G.W. Persson


Y aurait-il quelque chose de pourri au royaume de Suède ?Sous le soleil de minuit est une chronique âpre et sans concession des événements qui ont profondément marqué la société suédoise, de 1975 – l’année où eut lieu une prise d’otages sanglante à l’ambassade d’Allemagne de l’Ouest à Stockholm – à 2000.
Terrorisme, manipulations politico-financières, compromissions de tous ordres et intrigues de la CIA, le tableau en forme de puzzle que brosse Leif GW Persson est noir, très noir.
Mais il en faudrait plus pour décourager le très attachant Lars Martin Johansson, de la Brigade criminelle, qualifié par certains de « seul flic suédois honnête »...

L'ornière, de Hermann Hesse


Pourquoi lui avait-on « inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante » ? Ainsi s'interroge le héros de Hermann Hesse, Hans Giebenrath, un adolescent aux dons et à l'intelligence exceptionnels mais que le protestantisme et des méthodes d'enseignement impitoyables et orgueilleuses vont broyer sans remords. Hans ressemble comme deux gouttes d'eau à l'écrivain. Comme lui, il éprouve une attirance pour la nature, l'évasion et le rêve, et la nostalgie du monde lumineux d'autrefois. C'est un artiste. Il est aussi de la race des rebelles et des exaltés qui refusent l'embrigadement, l'insertion forcée dans un cadre de vie. Récit bouleversant et pathétique, encore empreint d'un certain romantisme, L'Ornière (1906) symbolise le drame et la détresse de l'« incompréhension ». Après ce grand et tragique roman d'éducation, après un séjour en Inde et la découverte du bouddhisme, Hermann Hesse (1877-1962), poète, romancier, philosophe, deviendra le maître spirituel et le maître en écriture de toute une génération. En 1946, il avait reçu le prix Nobel de littérature.

Une invitation pour Matlock, de Robert Ludlum


James Barbour Matlock est un homme tranquille, jusqu'au jour où le directeur de l'université de Carlyle, où il enseigne la littérature anglaise, le convoque dans son bureau. Là, il apprend que cette petite ville sans histoire est en réalité l'une des plaques tournantes du trafic de drogue du Nord- Est des états-Unis... Certains de ses collègues sont des pions sur l'échiquier de Nemrod, une organisation criminelle dont les agissements représentent une menace pour le pays tout entier. Une réunion secrète doit se tenir dans la région de Carlyle. Averti des détails de l'affaire par Ralph Loring, un agent fédéral, Matlock entre en possession d'une invitation qui lui permettra de s'infiltrer parmi les participants. Mais Ralph Loring est tué le soir même... Matlock panique. Cependant, malgré la violence des gens de Nemrod, malgré l'opposition officielle des services de sécurité, il ira jusqu'au bout. Tantôt chasseur, tantôt animal traqué, de clubs privés en maisons de jeu clandestines, il va remonter la filière jusqu'à la tête de l'organisation. Une invitation pour Matlock, par Robert Ludlum, un des grands maîtres mondiaux du suspense.

Vallauris plage, de Nicolas Rey

Comment devenir un assassin,
par amour, le temps d’un été ?

Une fille dans la ville, de Flore Vasseur

Enfant du xxie siècle, l’héroïne d’Une fille dans la ville veut la passion sans attache, la liberté sans devoir, le travail sans contrainte. Paris est trop petit. À New York, en pleine bulle Internet, elle crée son entreprise, travaille et sort beaucoup. Après les attentats du 11 septembre, elle juge ses rêves obscènes. Elle cherche l’amour. De New York à Kaboul, via Paris, Séoul et Mexico, Une fille dans la ville est un road-movie passionnant autour de la folie économique, un tableau terrifiant sur les sentiments amoureux à l’heure de la mondialisation, le roman caustique d’une génération au bord du gouffre.
Une fille dans la ville a reçu le prix Découverte Figaro Magazine / Fouquet’s 2006.


Dernière édition par Evelyne le Jeu 3 Juil - 9:45, édité 1 fois

_________________
"Un livre, c'est le seul lieu au monde où deux étrangers peuvent se rencontrer de façon intime." Paul Auster
"On ne se découvre qu'en se tournant vers ce que l'on n'est pas." Paul Auster
"Il n'y a rien de plus intime, de plus chargé qu'un silence partagé." Leena Lander
avatar
Evelyne
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 2209
Age : 47
Localisation : Visé - Belgique
Date d'inscription : 15/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Message par kroustik le Lun 30 Juin - 13:11

Merci Evelyne Smile
avatar
kroustik
L'école primaire
L'école primaire

Féminin Nombre de messages : 348
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Message par hamnessa le Lun 30 Juin - 13:29

tiens tiens: Alexandre et Alestria, de Shan Sa

_________________


avatar
hamnessa
Modérateur
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3359
Age : 35
Localisation : 03
Date d'inscription : 21/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://hamnessa.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Message par pupucette le Mar 1 Juil - 1:20

J'ai déjà lu "Tu n'es pas seule(e) à être seul(e)", pas mal...
avatar
pupucette
Modérateur
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1900
Age : 36
Localisation : 54
Date d'inscription : 22/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Message par Julien le Mar 1 Juil - 8:17

Tu nous ferais un petit post, Pupucette ?

_________________


avatar
Julien
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 2169
Age : 39
Localisation : Chalons en champagne
Date d'inscription : 16/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Message par pupucette le Mar 1 Juil - 19:41

A vos ordres chef!
avatar
pupucette
Modérateur
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1900
Age : 36
Localisation : 54
Date d'inscription : 22/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche de juillet [Livre de poche]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum