Les sorties poche d'août [Sélection toutes éditions]

Aller en bas

default Les sorties poche d'août [Sélection toutes éditions]

Message par Evelyne le Ven 25 Juil - 9:46

Voici une sélection des sorties en poche de ce mois d'août. Wink

Avec ses moustaches, de Thomas PARIS
Edité par : Pocket


Quand ses parents décident de rendre leur vie palpitante et de la vivre chacun de leur côté après quarante ans de monotonie à deux, Marc, qui vit avec Sandra, sent sa propre existence s’effondrer. Prenant dans un premier temps cette histoire à la légère, il est rapidement partagé entre la volonté de ne pas prendre le risque de vivre plus tard la même situation et la crainte de décevoir son père. Convaincu de devoir faire quelque chose dont il pourrait être fier toute sa vie et dont son géniteur serait également fier, il reprend contact avec Jeanfrançois, son ami de jeunesse. Au terme de leurs retrouvailles, Marc constate que Jeanfrançois n’a pas changé, tant il est toujours aux prises avec son obsession des « Morlocks », qui dirigent de grandes entreprises pour des salaires exorbitants, et dont Hubert Lefur, le président de Canal France, est le plus illustre représentant. Pour Jeanfrançois, la révolution est toujours à faire et il entraîne avec lui Marc et Erwan, un jeune serveur tout juste sorti de l’adolescence. Le trio cueille Hubert Lefur au sortir de l’ascenseur de sa résidence sécurisée et le séquestre sans trop savoir qu’en faire : Jeanfrançois est évasif, Erwan est impatient et Marc n’a pas d’idée précise quant à la suite des opérations. Sandra, qui a l’intention de sauver Marc, décide de mettre un terme à la situation.
Un roman loufoque et irrésistible dans lequel Thomas Paris jongle avec des personnages qui ne se sentent pas vraiment de ce monde.

Je serai là demain, d'Eric DARDILL
Edité par : Pocket


Paul Esteller, 33 ans, est un névrosé à tendance dépressive qui fuit les contacts avec la société. Il cultive les comportements étranges, les psychiatres, les obsessions sexuelles, les faux souvenirs, et les arrestations au commissariat. Il est incapable de s'engager avec ses compagnes auxquelles il s'accroche cependant, nourrit des rancoeurs contre ses parents qui ont contrarié sa vocation de footballeur, et alterne les moments d'euphorie et de désespoir. Poussé par ses différents psys à faire un travail sur lui-même, il se penche sur son passé et prend conscience que tout son mal-être pourrait provenir de son institutrice de CM1 qui l'avait choisi comme bouc émissaire pour asseoir son autorité. Il se remémore toutes les souffrances de son enfance et ne pense alors plus qu'à une seule chose : tuer cette femme, source de toutes ses angoisses. Il échafaude un plan, fait des recherches, se rapproche de sa cible. Mais depuis le temps, n'y a-t-il pas prescription ?

La lettre de Flora, de Fred PARONUZZI
Edité par : pocket


Depuis qu’il a subi, sans réagir, une violente agression dans le bus qu’il conduisait, la vie de Matteo a basculé. Il boit trop et détruit, lentement mais sûrement, ce à quoi il tient le plus : l’amour de sa femme et de sa petite fille. Mais, ce matin-là, il reçoit une lettre qui le touche au cœur, lui que plus grand-chose ne touche : là-bas, en Italie, sa tante Flora est en train de mourir. Ici, de l’autre côté des Alpes, il n’est plus bon à rien, ni à personne. Alors Matteo décide d’aller voir une dernière fois zia Flora. Et reprend, seul, la route de son village natal, vers le seul souvenir tendre de son enfance – la meilleure part de lui-même. Au bout de ce voyage, la femme si discrète qui s’est sacrifiée pour qu’il ait une vie meilleure lui révélera son douloureux secret et ce sera comme une renaissance.
Fred Paronuzzi aime donner la parole à ceux que l’on n’a pas l’habitude d’entendre, à ceux qui, à première vue, mènent une existence anodine. Son écriture sobre et précise déjoue avec délicatesse et authenticité les pièges du mélo pour frapper au plus juste des sentiments et donner toute leur force aux liens entre les personnages.
Après des débuts remarqués, l’auteur du cocasse et tendre 10 ans ¾ confirme ses promesses avec ce roman très court, tendu, où derrière la pudeur des mots affleure une émotion brute, à l’image du personnage de Flora : « pas du genre à se répandre » mais terriblement attachant.

Le temps et la paille, de Jean ANGLADE
Edité par Pocket


"Avec le temps et la paille, dit un proverbe, les nèfles mûrissent. " Il était donc une fois Jacques Saint-André, fils de forgeron, sa naissance à Ferrières-sur-Sichon, aux confins de l'Allier, du Puy-de-Dôme et de la Loire, ses études pour devenir professeur, son mariage d'amour avec Henriette, leurs trois enfants. Mais, à plus de quatre-vingts ans, le vieil homme est veuf, abandonné de sa progéniture, seul. Aidé par Théo, son jeune voisin, il recourt à Internet afin de se faire adopter comme grand-père. Il reçoit plus de cinquante réponses... Une petite merveille littéraire qui évoque avec drôlerie, sensibilité et originalité la solitude des personnes âgées. Un roman plein d'espoir.

Psycho, de Richard MONTANARI
Edité par Pocket


Philadelphie vit des heures noires. Un tueur sanguinaire s'inspire des scènes de meurtre les plus célèbres de l'histoire du cinéma, de Psychose à Scarface, pour commettre des crimes atroces. Lorsque l'inspecteur Byrne, plus sombre et tourmenté que jamais, et sa coéquipière Balzano prennent l'affaire en main, c'est une véritable descente aux enfers qui les attend. Salles obscures, clubs sado-maso, milieu du porno, univers glauque des snuff-movies : ils doivent s'immerger dans les ténèbres de l'âme humaine pour atteindre le tueur cinéphile. Quand Byrne réalisera que cette enquête le touche de près, c'est au-devant de ses pires cauchemars qu'il devra aller s'il veut épargner de nouvelles vies. Angoissante et crépusculaire, cette descente vers le mal ravira aussi bien les amateurs de films policiers que les lecteurs de thrillers. Comme dans Déviances, l'identité du tueur sadique reste une énigme jusqu'à la surprise finale.

Next, de Michael CRICHTON
Edité par Pocket


Gérard, un perroquet surdoué en mathématiques, Dave, un enfant mi-chimpanzé, mi-humain à la suite d’une malencontreuse manipulation génétique, John, Alex et Jamie, une famille américaine atteinte d’une anomalie cellulaire extrêmement rare, tels sont les héros du monde délirant de Next.
John Burnet, atteint d’un cancer, apprend que son médecin traitant a vendu ses cellules à un laboratoire de recherches en génétique. Le laboratoire les a brevetées… ainsi John n’est plus le propriétaire de ses propres cellules et le labo peut, quand il le désire, lui en prélever. Affolé, John disparaît. Le labo se tourne alors vers sa fille et son petit-fils, qui partagent son patrimoine génétique. Pions déshumanisés d’une bataille scientifique qui les dépasse, Alex et Jamie deviennent le gibier d’une chasse à l’homme terrifiante. Leurs alliés les plus inattendus dans ce monde où toutes les frontières de la morale et du bon sens sont transgressées sont Gérard, le perroquet qui se prend pour un homme, et Dave, le singe transformé en petit garçon. Deux de ces hybrides monstrueux dotés de raison et de sentiments qui, demain, peupleront peut-être nos villes. L’enjeu : le contrôle pharmaceutique des gènes de l’humanité et les millions de dollars qui vont avec. Les victimes : nous tous.
Nous pensions ce monde encore lointain ? Non, nous y sommes déjà ! Michael Crichton ne fait qu’anticiper de quelques années, de quelques mois, ce qui pourrait arriver. Lorsque les frontières du vivant deviennent floues et que la barrière des espèces est aussi facile à franchir qu’un tourniquet, cela donne Next : ce qui arrive quand la science devient science-fiction.
Bienvenue dans le monde cruel, délirant, dangereux des manipulations génétiques…

Dans la nuit Mozambique, de Laurent GAUDÉ
Edité par Babel


C'est par la traque puis la vengeance d'un fugitif que débute ce recueil de récits, et c'est dans l'énigme d'un meurtre inexpliqué qu'il se referme. Comme si une part de la vérité du monde - la plus inhumaine, celle qui stigmatise l'histoire intime ou collective -devait à jamais défier notre raison. De toutes époques et de tous lieux, les personnages de ce livre ont cette expérience en partage, qu'ils assument dans la proximité de la mort. Désespérés ou lucides, ils revisitent leurs illusions, admettent leurs fautes ou retiennent un instant encore les ultimes bonheurs de l'existence. Animé d'une empathie et d'une oralité puissantes, ce volume composé entre 2000 et 2007, marqué par les thèmes de Cris, de La Mort du roi Tsongor, du Soleil des Scorta ou d'Eldorado, a grandi dans les interstices d'une oeuvre romanesque désormais traduite et lue dans le monde entier.

Les Ronces, d'Antoine PIAZZA
Edité par Babel


Au début des années 1980, l'auteur arrive comme instituteur dans un village du Haut-Languedoc. Le pays se désertifie. Les terres sont à l'abandon. Les jeunes sont partis habiter en ville ou rêvent d'un pavillon de banlieue. La petite communauté, fermée sur elle-même, se préserve du monde moderne, du chaos incompréhensible que lui renvoient les écrans de télé. Ici, on vit encore au rythme des saisons et des dates d'ouverture de la chasse.

Durant sept ans, il va se faire le témoin de ces vies immobiles. Il arpente le pays, pénètre à l'intérieur des maisons et des destinées, se met à l'écoute des vieillards dressés au bord des routes. Il tisse ainsi des portraits minutieux : notables, hippies, familles vivant dans des hameaux isolés, gendarme à la retraite, chanteur raté. Il révèle les petites ambitions et les grandes rivalités, tout l'ordinaire de la comédie humaine. Avec sa capacité à reconstituer ces vies minuscules, Antoine Piazza charge chacune de ses pages d'une puissante densité romanesque.

Un enfant de l'amour, de Doris Lessing
Edité par J’ai lu

Durant l'été 1939, le Londonien James Reid est appelé au combat. Lors d'une escale au Cap, il rencontre Daphné, une épouse de militaire, dont il tombe follement amoureux. A la fin de la guerre, il apprend que de cette union est né un enfant, mais celui-ci remplace ceux que l'époux de Daphné n'a pas pu lui donner. James va tout faire pour rencontrer son fils.

A l'abri de rien, d'Olivier Adam
Edité par Points


Plus rien n’arrête le regard de Marie, ou presque. Ce jour-là, des hommes en haillons sont postés près du Monoprix ; sans savoir pourquoi, elle pénètre dans la tente, se joint aux bénévoles pour servir des repas à ceux qu’on appelle les « Kosovars ». Négligeant sa famille, indifférente aux attentions de son mari, à la tendresse de ses enfants, Marie se consacre à la survie de ces hommes en perdition.

Le Dernier Frère, de Nathacha Appanah
Edité par Points


Raj, neuf ans, vit à Madagascar. David, dix ans, débarque de l’Atlantic avec une cohorte de juifs en exil. Derrière le grillage du camp de Beau-Bassin, Raj observe. Les boucles blondes et les yeux bleus de David le fascinent, le coup de foudre fraternel est immédiat. Impatients d’échapper à la gravité de leurs destins et à la violence de leurs univers, ils fuguent…

Le Cimetière des poupées, de Mazarine Pingeot
Edité par Points


Comment elle, la mère dévouée, l’épouse aimante, pilier d’un couple admiré de tous, a-t-elle pu devenir cette meurtrière ? Comment a-t-elle pu dissimuler sa grossesse aux yeux de tous, sans que personne ne s’en aperçoive durant neuf mois ? Quand la folie et le mensonge ont-ils commencé ? En prison, dans une lettre à son mari, une femme raconte comment elle a tué son enfant.

Karoo Boy de Troy Blacklaws
Edité par Points


Douglas a entendu le choc mortel de la balle sur le crâne de son frère jumeau. Ce bruit sonne la fin de son enfance heureuse au Cap. Tout change. Son père les quitte. Sa mère veut déménager. Ils habitent désormais le Karoo, une région aride où sévit l’apartheid. Aux côtés de Marika et du vieux Moses, un Noir qui rêve de terre promise, Douglas apprend à surmonter toutes les séparations…

La Double Vie de Virginia Woolf, de Geneviève Brisac et Agnès Desarthe
Edité par Points


Figure incontournable des lettres anglaises, auteur d’une œuvre dense et habitée, Virginia Woolf était avant tout une femme libre. Écartant les idées reçues pour se frayer un chemin à travers ses textes, les auteurs nous entraînent dans une aventure faite de vie et de fiction mêlées. S’y dessine un portrait inédit de la romancière du détail : celui d’une femme résolument moderne.

Outside Valentine , de Liza WARD
Edité par 10-18


En 1958, la virée mortelle de deux adolescents aux États-Unis ensanglante la petite ville de Valentine. Trois voix, d'hier et d'aujourd'hui, relatent ce terrifiant fait divers qui bouleversera à jamais leurs existences.
Hiver 1957-1958, au Nebraska. Caril Ann, une adolescente se laisse emporter par le tourbillon de violence où l’entraîne son petit ami, jusqu’à participer à l’une des plus célèbres tueries de l’histoire américaine. Il sera exécuté. Elle, emprisonnée. Mais l'histoire ne s’arrête pas là. Cinq ans plus tard, on retrouve une autre jeune fille, Bouchon, qui guette avec passion son jeune voisin dont les parents ont été abattus lors du massacre. Trois décennies plus loin, c’est un antiquaire qui se réveille obsédé par le rêve d'une tache de sang qui s'élargit lentement sur son col de chemise. Trois histoires, trois époques. Un seul fil à nouer. Et la même question en boucle : à quoi tient une existence ?
« Magistralement conçu et maîtrisé, d'une écriture tendue, subtile et charnelle, Outside Valentine va au plus secret des émotions. »
Christian González, Le Figaro Madame

La maison mer, d'Esther FREUD
Edité par 10-18


À travers ces histoires d'amour entremêlées, entre passé et présent, l'auteur nous offre un roman sensuel et d'une rare profondeur, librement inspiré de la saga des Freud. Au début des années cinquante, suite à la mort de sa sœur, le peintre Max Meyer se rend à Steerborough, charmant village de la côte orientale anglaise. Taciturne, il arpente les environs, buvant son mal-être jusqu’à la lie. Un demi-siècle plus tard, Lily Brannan, étudiante en architecture, décide à son tour de s’installer à Steerborough. Elle fuit Nick, son fiancé trop négligent, afin de se consacrer à sa thèse sur Klaus Lehmann, célèbre architecte juif allemand qui, pour échapper aux atrocités nazies, a vécu ses dernières années dans la petite commune. La jeune femme plonge alors dans le passé de cet homme et découvre, fascinée, les lettres enflammées qu’il n’a cessé d’envoyer à sa femme. Mais Lily ignore encore tout des tempêtes et des tourments secrets survenus au lendemain de la guerre dans cette campagne lumineuse …
"Bel hommage à Virginia Woolf, ce roman subtil qui s'inspire librement de l'histoire familiale des Freud ne se laisse pas oublier."
Alexandre Fillon, Livres Hebdo

_________________
"Un livre, c'est le seul lieu au monde où deux étrangers peuvent se rencontrer de façon intime." Paul Auster
"On ne se découvre qu'en se tournant vers ce que l'on n'est pas." Paul Auster
"Il n'y a rien de plus intime, de plus chargé qu'un silence partagé." Leena Lander
avatar
Evelyne
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 2209
Age : 47
Localisation : Visé - Belgique
Date d'inscription : 15/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche d'août [Sélection toutes éditions]

Message par hamnessa le Ven 25 Juil - 14:02

A l'abri de rien, d'Olivier Adam

_________________


avatar
hamnessa
Modérateur
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3359
Age : 35
Localisation : 03
Date d'inscription : 21/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://hamnessa.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche d'août [Sélection toutes éditions]

Message par Otsou le Ven 25 Juil - 14:29

+2 dans ma LAL :

- Avec ses moustaches de Thomas PARIS
- La lettre de Flora de Fred PARONUZZI

_________________
"Si j'étais directeur d'école, je me débarrasserais du professeur d'histoire et je le remplacerais par un professeur de chocolat ; mes élèves étudieraient au moins un sujet qui les concerne tous." - Roald Dahl.

avatar
Otsou
Modérateur
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 2670
Age : 33
Localisation : Reims
Date d'inscription : 20/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche d'août [Sélection toutes éditions]

Message par pupucette le Ven 25 Juil - 22:42

+1 dans ma LAL : "A l'abri de rien" d'Olivier Adam
avatar
pupucette
Modérateur
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1900
Age : 37
Localisation : 54
Date d'inscription : 22/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les sorties poche d'août [Sélection toutes éditions]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum