Sélection des sorties édition poche de novembre 08

Aller en bas

default Sélection des sorties édition poche de novembre 08

Message par Evelyne le Mer 5 Nov - 11:38

Comme chaque mois, voici une sélection des principales sorties en poche pour ce mois de novembre. Wink

Une faim de loup, d’Anne-Marie GARAT
Edité par Babel

Du conte de Perrault, le plus célèbre du répertoire français, Anne-Marie Garat propose une interprétation subtile qui en restitue les sens occultes. Le dialogue intime qu’est la lecture – ici celle d’un écrivain – l’éclaire tour à tour par l’histoire littéraire et l’histoire tout court, l’étymologie, la stylistique, la psychanalyse, dans une langue virtuose.
D’où il ressort que le Loup n’est pas qui l’on croit, la galette et le chaperon non plus, ni les mères et mères-grand ; que cette histoire reste saignante en notre mémoire et d’une actualité tragique. Ce texte érotique et barbare relate le ravissement et l’effroi sans pareil de l’enfant dans sa rencontre avec le Mal et, par sa magistrale brièveté, sa pureté de langue, nous enseigne la suprématie de l’art dans toute transmission.
Auteur d’une oeuvre littéraire de tout premier plan, Anne- Marie Garat a obtenu le prix Femina pour son roman Aden (Le Seuil, 1992) et conquis un large public avec Dans la main du diable (Actes Sud, 2006 ; Babel n° 840) et L’Enfant des ténèbres (Actes Sud, 2008).

Le Livre d'or des gens de Sunne, de Goran TUNSTROM
Edité par Babel

Stellan, l’épicier à la retraite, a été chargé de rédiger un “livre d’or” des visiteurs illustres dont peut s’enorgueillir la petite ville de Sunne. Mais voilà qu’il se souvient de gens et d’instants bien plus essentiels. A commencer par ce jour merveilleux où Isabelle a emménagé à Sunne – hélas avec Harald, son mari – dans la maison à la balustrade. Puis ce moment exquis de la promenade en barque avec cette même Isabelle dont Stellan est tombé immédiatement et vainement amoureux. C’est sur la partition de cet amour douloureux que viennent s’inscrire les épisodes de son livre d’or : les goûts et habitudes des clients de l’épicerie ; le mariage raté de Stellan ; la vente du magasin ; l’histoire de Harald, peintre sans succès, maudit par sa mère ; l’arrivée de l’étranger tombé du ciel…
Aussi “ivre et inassouvi” qu’au temps où il écrivait L’Oratorio de Noël, Göran Tunström conduit ses personnages simples et bons à la lisière des passions, sous la lumière des astres, dans un monde délivré des apparences, enchanté par le miracle des jours ordinaires et la musique de l’imaginaire.
Fils de pasteur, Göran Tunström (1937-2000) est né en Suède, dans le Värmland, d’où sont originaires ses personnages. Ecrivain et voyageur, il doit sa consécration littéraire à son roman L’Oratorio de Noël (1983). Son oeuvre est publiée en France par Actes Sud.

Blessés, de Pascale EVERETT
Edité par Babel

Voilà des années que John Hunt, qui a maintenant atteint la quarantaine, a choisi de se détourner de la société des hommes en allant vivre dans un ranch où, aux côtés d’un oncle vieillissant, il élève des chevaux. Mais le fragile éden de ces deux hommes noirs dans le grand Ouest américain vient à se fissurer : un jeune homosexuel est retrouvé dans le désert battu à mort, un fermier indien découvre deux de ses bêtes sauvagement assassinées, et l’inscription “Nègre rouge” en lettres de sang dans la neige… C’est dans ce contexte menaçant que John s’interroge sur ses choix de vie depuis la mort tragique de sa femme, sur les silences coupables qui couvrent les agissements d’un inquiétant groupe néonazi, sur la fin imminente de l’oncle Gus, sur l’amour, enfin, qu’une jeune femme vient réveiller en lui…
Privilégiant une écriture de l’action qui exalte les puissances du non-dit, Percival Everett propose, à travers une subtile dénonciation de toutes les haines – raciale, sexuelle – qui meurtrissent l’Amérique contemporaine, une variation sur l’humaine condition, dans sa bouleversante vulnérabilité.
De Percival Everett, diplômé de littérature et de philosophie, directeur du département de littérature de la Southern California University et auteur de nombreux romans, Actes Sud a déjà publié Effacement (2004 ; Babel n° 721), Désert américain (2005 ; Babel n° 794), Blessés (2007) et Glyphe (2008).

Que notre règne arrive, de J.G. BALLARD
Edité par Folio

Le pensionnaire d'un hôpital psychiatrique tire au hasard sur la foule du centre commercial Métro-Centre, à Brooklands… trois morts. Le père de Richard Pearson, publiciste au chômage, est l'un d'entre eux. Hanté par ce meurtre, Richard plonge dans la vie quotidienne de cette morne cité, coincée entre une autoroute et un aéroport. Il tâtonne, à la recherche d'un indice, mais très vite, les pistes se brouillent. Témoin de manifestations de haine et de violence, de consumérisme obsessionnel, de déliquescence sociale, Pearson va découvrir une vérité effrayante, qui dort, enfouie, au fin fond de nos sociétés postmodernes…
Avec Que notre règne arrive, Ballard poursuit son exploration critique de nos sociétés, déshumanisées par le consumérisme morbide et la fascisation des esprits.

Lorsque nous étions orphelins, de Kazuo ISHIGURO
Edité par Folio

Peut-on imaginer figure plus typiquement britannique que celle de Sherlock Holmes ? Aussi, quand on est né à Shanghai et qu'on se retrouve jeune orphelin transplanté dans l'Angleterre des années trente, est-il naturel de s'identifier au célèbre détective pour se faire une place dans la société. Et Christopher Banks y arrive assez bien : sa notoriété ne cesse de croître à mesure qu'il résout avec brio les affaires les plus complexes. Jusqu'au jour où il lui faut résoudre l'énigme ultime, celle qui implique le sens de toute sa vie : la disparition de ses parents à Shanghai... Quand nous étions orphelins est un livre époustouflant qui croque sans complaisance les sociétés britannique et chinoise au seuil de la Seconde Guerre mondiale. Un grand roman des origines, un somptueux roman historique.

Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen, d’Arto PAASILINNA
Edité par Folio

À l'approche de la cinquantaine, le pasteur Oskari Huuskonen traverse une mauvaise passe. Son mariage bat de l'aile, sa foi vacille, ses prêches peu conformes aux canons de l'Église lui attirent les foudres de ses supérieurs, et ses paroissiens, tous plus déjantés les uns que les autres, lui causent bien du souci. Comme si cela ne suffisait pas, le conseil paroissial décide de lui offrir pour son anniversaire un cadeau empoisonné : un ourson qui vient de perdre sa mère, spectaculairement morte par électrocution au sommet d'un pylône à haute tension. Mais Huuskonen s'attache peu à peu à l'ourson et pousse la sollicitude jusqu'à lui construire pour l'hiver une tanière dans laquelle il finit par le rejoindre, en compagnie d'une charmante biologiste venue étudier les mœurs de l'animal. Ayant retrouvé la foi au contact du pasteur, la biologiste, Sonia, s'éloigne de lui, ce qui n'empêche pas l'épouse de Huuskonen de demander le divorce. L'évêque, de son côté, lassé des bizarreries du pasteur, le met d'office en congé. Huuskonen, ruiné par son divorce, privé de domicile et d'emploi, part à l'aventure avec son ours. Un long périple qui les mènera d'Odessa à Syracuse, de Malte à Southampton, en quête d'un sens à leur existence.

Mensonges de femmes, de Ludmila Oulitskaia
Edité par Folio

Dans ce livre, qui se présente comme un roman à épisodes, la grande romancière et nouvelliste russe Ludmila Oulitskaïa nous propose de subtiles variations sur le mensonge au féminin. Car, d'après notre auteur, les mensonges des femmes se distingueraient nettement de ceux des hommes, et seraient presque toujours dépourvus de finalité. Génia, le personnage principal, est ainsi confrontée à toutes sortes d'inventions ou d'affabulations. Comme le récit d'Irène, dont elle fait la connaissance en vacances en Crimée, sur la mort de ses enfants, qui l'émeut jusqu'aux larmes. La petite Nadia s'invente un grand frère, Lialia une liaison avec un peintre célèbre, et Anna se prétend poète...
Chaque nouvel épisode de ce roman à thème illustre à sa manière l'étendue du talent de Ludmila Oulitskaïa, la précision de son sens de l'observation, l'originalité de ses canevas, et surtout, une grande tendresse pour ses personnages et à travers eux pour l'être humain et ses faiblesses.

Le consul honoraire, de Graham GREENE
Edité par 10-18

Au début des années 1970, l'Amérique du Sud bruisse de mouvements révolutionnaires. Pour attirer l'attention, l'un d'eux décide d'enlever l'ambassadeur américain. Mais il y a erreur sur la personne et les guérilleros capturent à sa place un consul honoraire britannique, de surcroît alcoolique, sans grande importance pour eux, ni pour son pays...
De tous ses romans, Le Consul honoraire était celui que Graham Greene préférait. Peut-être parce que sous les atours de la tragi-comédie s'installe peu à peu un drame étouffant. Un drame, où, comme toujours chez l'écrivain anglais, la politique sert avant tout de décor et de révélateur à des personnages égarés à la recherche de leur humanité.

Zoli, de Colum McCANN
Edité par 10-18

Poétesse rom à la voix de feu, Zoli fascine ceux qui l'approchent mais reste insaisissable. Élevée sur les routes par son grand-père, qui a bravé l'interdit tzigane en lui apprenant à lire et à écrire, Zoli découvre très jeune le pouvoir des mots. Mais coucher sur le papier l'histoire de sa communauté, c'est livrer aux gadze une partie de l'âme tzigane. Adulée par le régime communiste avant de devenir paria, bannie par les siens pour avoir transgressé les règles, Zoli paiera sa liberté au prix fort...
Parabole sur l'exil, éloge de la différence, Zoli est le voyage sans retour dans l'Europe des années trente à nos jours, d'une femme à la volonté impitoyable, et, à travers elle, un hymne aux « errants du monde » que l'on veut à toute force sangler à la terre.

Into the Wild, de Jon KRAKAUER
Edité par 10-18

Toujours plus loin. Toujours plus au nord. Toujours plus seul. Inspiré par ses lectures de Tolstoï et de Thoreau, Christopher McCandless a tout sacrifié à son idéal de pureté et de nature. En 1990, une fois son diplôme universitaire en poche, il offre ses économies à une association caritative et part, sans un adieu, vers son destin. Celui-ci s'achèvera tragiquement au cœur des forêts de l'Alaska...
Jon Krakauer évoque aussi à travers cette échappée belle ceux qui, un jour, ont cherché à quitter la civilisation et à dépasser leurs limites. Magistralement porté à l'écran par Sean Penn, Into the Wild s'inscrit dans la grande tradition du road-movie tragique et lumineux, une histoire aux échos universels.

_________________
"Un livre, c'est le seul lieu au monde où deux étrangers peuvent se rencontrer de façon intime." Paul Auster
"On ne se découvre qu'en se tournant vers ce que l'on n'est pas." Paul Auster
"Il n'y a rien de plus intime, de plus chargé qu'un silence partagé." Leena Lander
avatar
Evelyne
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 2209
Age : 46
Localisation : Visé - Belgique
Date d'inscription : 15/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Sélection des sorties édition poche de novembre 08

Message par Evelyne le Mer 5 Nov - 11:42

Découpé en tranches, de Zep
Edité par Points

Le temps d’un livre, Zep abandonne Titeuf, son personnage fétiche, pour nous livrer des tranches de sa propre existence. De ses premiers pas à sa première guitare, de ses premiers copains à ses premières amours, il découpe tendrement son passé et son quotidien. Autant de promenades poétiques et humoristiques dans le monde si personnel de l’un des plus grands dessinateurs de notre époque.

Arbre du dieu pendu, d’ Alejandro Jodorowsky
Edité par Points

L’histoire des Jorodowsky débute en Ukraine en 1903. Teresa, furieuse contre le dieu de la Thora qui lui a enlevé son fils, décide se faire goy. Son mari voit le rabbin en cachette, accepte de changer son nom de Lévi en Jodorowsky et d’émigrer en Amérique du Sud. De ses aïeux débarqués au Chili au début du XXe siècle, le fameux Alejandro dit tout, et peut-être plus encore…

Pension Eva, d’Andrea Camilleri
Edité par Points

Le jeune Nenè n’a qu’une seule idée en tête : découvrir ce qui se cache derrière les murs de pension Eva. Quand il apprend qu’on y loue des femmes – nues ! – et que sa cousine lui explique ce qu’est la fornication, il en reste stupéfait. En plein cœur de la Seconde Guerre Mondiale, Nenè vit ses premières torpeurs érotiques et entrevoit la réalité crue de ce lieu tant fantasmé.

Griffe du chien, de Don Winslow
Edité par Points

Art Keller, le « seigneur de la frontière », est en guerre contre les narcotrafiquants qui gangrènent le Mexique. Adán et Raúl Barrera, les « seigneurs des cieux », règnent sans partage sur les sicarios, des tueurs armés recrutés dans les quartiers les plus démunis. Contre une poignée de dollars et un shoot d’héroïne, ils assassinent policiers, députés et archevêques. La guerre est sans pitié.

Classe à part, de Joanne Harris
Edité par Points

Julien rêve d’entrer au prestigieux collège Saint Oswald. Avec un père gardien de ce même collège et une mère disparue au bras de son amant, le rêve de Julien semble inaccessible. Déguisé en élève, il se faufile à l’intérieur, noue une amitié intense avec un futur golden boy, et force toutes les barrières. Vingt ans plus tard, devenu professeur à Saint Oswald, il prépare sa vengeance.

Coeur volé, de Lauren Kelly
Edité par Livre de Poche

«Magnifique. Je vais la surveiller, cette Lauren Kelly ! » Après avoir lu son premier roman, Elmore Leonard, le grand maître américain du polar,l’auteur culte de Tarantino, nous avait prévenus. Il avait raison. Derrière Lauren Kelly se cache en effet Joyce Carol Oates. Dans son nouveau roman, Cœur volé, portrait d’une jeune femme entraînée par ses obsessions jusqu’aux limites de la folie, on retrouve l’écriture magistrale et l’univers hypnotique de l’immense romancière.
Un suspense troublant jusqu’à l’envoûtement.

Dominez les tests psychotechniques, de Chantal Séréville (de)
Edité par Livre de Poche

Les tests psychotechniques sont devenus un des outils le plus fréquemment utilisés par les recruteurs.
Ils permettent de mesurer la compréhension, l’esprit d’analyse et de synthèse, l’observation, la réactivité
du candidat. Très développés dans le secteur privé, ils sont également utilisés pour l’accès à la fonction publique ainsi que pour l’admission à certaines grandes écoles.
Tests de lettres, de chiffres, de séries, de matrices, d’observation... vous trouverez, réunis dans ce livre, tous les nouveaux tests que vous serez amenés à rencontrerlors d’entretiens d’embauche ou d’évaluation.

La Haute Transcendance, de John C. Wright
Edité par Livre de Poche

Après L’Œcumène d’or et Le Phénix exultant, voici la conclusion de la trilogie de John C. Wright, l’un des plus extraordinaires space operas des vingt dernières années.
Phaéton retrouve son statut, son armure et surtout son vaisseau interstellaire grâce à l’amour de Daphné, et il parviendra, à bord de son navire, à libérer l’espèce humaine de la quarantaine spatiale où elle s’était elle-même enfermée.
L’espace nous est à nouveau ouvert.
Une action trépidante, un grand écrivain. Un ton singulier et inoubliable.

La Tyrannie de la pénitence, de Pascal Bruckner
Edité par Livre de Poche

Le monde entier nous hait et nous le méritons bien, telle est la conviction d’une majorité d’Européens et a fortiori de Français. Depuis 1945, notre continent est habité par les tourments de la repentance. Ressassant ses abominations passées, les guerres incessantes, les persécutions religieuses, l’esclavage, le fascisme,
le communisme, il ne voit dans sa longue histoire qu’une continuité de tueries.
À ce sentiment de culpabilité, une élite intellectuelle et politique donne ses lettres de noblesse, appointée à l’entretien du remords comme jadis les gardiens du feu. Dans cette rumination morose, les nations européennes oublient qu’elles, et elles seules, ont fait l’effort de surmonter leur barbarie pour la penser et s’en affranchir.
Et si la contrition était l’autre visage de l’abdication ?

Si on s'aimait ?, de Jean Vautrin
Edité par Livre de Poche

Gardez le tronc, jetez les branches!En obéissant à cet unique mot d’ordre, pour résister à la vacherie de l’époque qui déjante et suppléer à la disette des âmes, j’ai raclé jusqu’à l’os ces dix nouvelles.
Dans ma tête, elles fredonnaient d’un continent à l’autre la chanson triste et désopilante de gens de toutes les peaux, de toutes les confessions et de tous les pays […].J’ai gardé le tempo des personnages […].
Ils ont été pour ainsi dire gourmands de mon énergie. Sans doute parce qu’ils faisaient irruption dans l’imaginaire d’un écrivain en un moment de l’hiver de son existence où l’incapacité d’aimer comme un jeune homme, sa rugissante envie de mordre encore la vie et l’approche de la mort aiguisaient l’acuité du regard.
D’un mot, j’ai réveillé ce qui bouge toujours en moi.
Si on s’aimait?

Une dernière chance pour Rébus, de Ian Rankin
Edité par Livre de Poche

Pour avoir lancé un mug de thé à la tête de sa supérieure, John Rebus va devoir réapprendre les règles du travail en équipe à l’Académie de police écossaise, dite « le saloon de la dernière chance ».
Il devra plancher sur le meurtre non élucidé d’un petit voyou de Glasgow, ainsi que cinq autres officiers insoumis. Or l’un d’eux, Gray, tout comme Rebus, a jadis travaillé sur ce dossier. Simple coïncidence ?
Parallèlement, Siobhan Clarke, désormais sergent, enquête sur l’assassinat d’Edward
Marber, un galeriste d’Édimbourg. Les deux affaires avancent en un contrepoint subtil, reliées par la figure menaçante de Big Ger Cafferty, le caïd de la côte Est. Les vieuxdémons de Rebus sont toujours là : l’alcool et la solitude, le mépris de la hiérarchie et quelques doutes existentiels. Un bon flic n’est-il pas obligé, parfois, de pactiser avec le diable ? La 13e aventure de l’inspecteur Rebus par lan Rankin, le n º 1 incontesté du polar britannique.

Hannibal Lecter, de Thomas Harris
Edité par Pocket

Le Mal absolu ne cessera jamais de fasciner la littérature et les lecteurs. Pour preuve cette année, le succès des "Bienveillantes", de Jonathan Littell, qui nous plonge dans la conscience raffinée et barbare d'un nazi. Dans un tout autre registre littéraire, les thrillers de Thomas Harris, le mythique auteur du "Silence des Agneaux", prennent également le pouls du Mal. Comme une obsession. Comme la seule source de fascination qui vaille ici-bas. Ainsi la création d'un monstre à visage d'homme répondant au doux nom de Hannibal Lecter. On le connaît tous. On l'a déjà vu à l'oeuvre : l'alliance du génie et du goût de la mort, au-delà de toute raison, au-delà de toute logique...
Mais qui était donc Hannibal Lecter avant devenir un monstre ? Quel goût a pu avoir son enfance pour faire de lui le diable en personne ? Autrement dit, comment un petit garçon a pu découvrir la soif du Mal et s'y adonner corps et âme ? C'est à cette enquête romanesque que procède ici le grand Thomas Harris, dans un nouveau roman vertigineux qui nous dit tout sur Hannibal Lecter, qui nous dit tout sur les origines du mal.

God save les françaises , de Stephen Clarke
Edité par Pocket

Le fond de commerce du romancier britannique Stephen Clarke, c’est la France et les Français. Et ça lui réussit plutôt bien car on le retrouve régulièrement en haut des listes de best-sellers. Ici, l’Anglais change un tout petit peu de fusil d’épaule et chasse directement… les Françaises ! Oui, les Françaises !
Son double de papier s’appelle Paul West. Un charmant bellâtre made in UK fou de lingerie féminine et connu en Angleterre pour la création de l’enseigne « Voulez-Vous Café Avec Moi »… Maintenant qu’il habite Paris, il a le temps et le langage pour poser la question qui s’impose aux petites Françaises : et vous, voulez-vous café avec moi ce soir ?
Why not, lui répondent-elles en chœur !

La trilogie des héritiers, de Katherine KURTZ
Edité par Pocket

Derynis de Gwynedd qui ose afficher ses origines et ses pouvoirs, sait comment transmettre à Kelson les pouvoirs magiques inhérents à la charge royale dans la dynastie des Haldanes. Kelson en aura grand besoin : révoltes localisées, complots de certains nobles, emprise croissante de la hiérarchie religieuse... Mais au Conseil de Régence, Jehana, la veuve de Brion veut faire condamner Morgan comme traître et hérétique, afin que son fils ne perde pas son âme en étant corrompu par la magie derynie... Situé dans un Moyen Age alternatif, le monde est l'enjeu d'une lutte entre les humains et les Derynis race d'apparence humaine aux pouvoirs psi innés. La trilogie des magiciens (Le réveil des magiciens, La chasse aux magiciens, Le triomphe des magiciens) ouvre le cycle des Derynis, l'une des oeuvres les plus importantes de la fantasy contemporaine.

Cent ans d'amour, de Sœur Emmanuelle
Edité par J’ai lu

Recueil de textes de soeur Emmanuelle, offrant un éclairage sur son action et ses principes : s'enrichir des différences, aider les plus pauvres, accompagner des projets de développement en faveur d'enfants démunis.

Les roues du destin La série de Ki et Vandien , T4, de Megan Lindholm
Edité par J’ai lu

Ki et Vandien auraient dû se douter que cette proposition tombée du ciel était trop belle pour être honnête ! Tout ce qu'ils avaient à faire était de transporter une cargaison à Villena, en échange d'une somme d'argent rondelette qui leur serait remise à l'arrivée. Mais la mystérieuse cargaison se révèle être… un humain : un jeune garçon appelé Goat, dont la famille semble juste un peu trop soucieuse d'être débarrassée de lui… Les deux nomades comprendront rapidement que tout cela ne leur apportera rien de bon. Et, peu à peu, au fil du voyage, les ennuis pleuvent : ils sont forcés de prendre un voyageur clandestin consumé par une maladie d'amour, croiseront une armée de rebelles et de bandits de grands chemins et devront finalement emprunter un chemin de traverse avec la Mort elle-même. Tant bien que mal, Ki et Vandien devront tracer leur route à travers les épreuves. Et qui sait où conduisent les roues du destin… ?

Goldmaker 007, d’Evin Guillaume
Edité par J’ai lu

Voilà bientôt cinquante ans que James Bond, l'agent so british, sauve le monde et enrichit ses producteurs. 3 milliards de spectateurs et près de 4,5 milliards de dollars de recette... En l'espace de quelques années à peine, l'honnête série B conçue au début des sixties est devenue la plus fabuleuse machine à cash de l'histoire du cinéma. Comment expliquer un tel succès ? Comment s'articulent les rapports entre le mythe et l'argent ? 007, avec son thème musical, son logo et sa charte immuable, a bien été géré comme une marque forte. Il s'est même hissé au rang de héros intemporel en suivant un cahier des charges draconien. Goldmaker retrace l'histoire de cette incroyable réussite commerciale et dévoile les recettes de fabrication d'un «Bond film».

L'armée de l'ombre, de Coe David
Edité par J’ai lu

L'heure est à l'affrontement. Le Tisserand est prêt à envahir les cours Eandi, dans lesquelles les dissensions entre les monarques et la confusion sont totales. Mais c'est sans compter avec les sorciers Qirsi restés loyaux, avec à leur tête Grinsa, qui vont tout mettre en oeuvre pour se dresser contre les armées du Tisserand et les réduire

_________________
"Un livre, c'est le seul lieu au monde où deux étrangers peuvent se rencontrer de façon intime." Paul Auster
"On ne se découvre qu'en se tournant vers ce que l'on n'est pas." Paul Auster
"Il n'y a rien de plus intime, de plus chargé qu'un silence partagé." Leena Lander
avatar
Evelyne
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 2209
Age : 46
Localisation : Visé - Belgique
Date d'inscription : 15/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum